jeudi 22 novembre 2012

Cantate 140 Bach

A vos partitions !!!

Chers Choristes,

A compter du mardi 4 décembre prochain, nous aurons le plaisir de commencer notre travail sur la cantate 140 de Bach.
Bach écrivit cette cantate (connue aussi sous le nom de Cantate du Veilleur) pour le 27e dimanche après la Trinité et la dirigea pour la première fois le 25 novembre 1731.
Il y a sept mouvements :


·         Chœur : Wachet auf, ruft uns die Stimme
·         Récitatif (ténor) : Er kommt
·         Aria ( duo soprano et basse): Wann kommst du, mein Heil?
·         Choral : Zion hört die Wächter singen
·         Récitatif (basse) : So geh herein zu mir, du mir erwählte Braut
·         Aria (duo soprano et basse) : Mein Freund ist mein! Und ich bin dein!
·         Choral : Gloria sei dir gesungen


 
1er Choeur
Wachet auf, ruft uns die Stimme
Réveillez-vous, la voix nous appelle

Der Wächter sehr hoch auf der Zinne,
Celle du veilleur en haut du rempart,
Wach auf, du Stadt Jerusalem!
Réveille-toi, cité de Jérusalem !
Mitternacht heißt diese Stunde;
Cette heure est appelée minuit ;
Sie rufen uns mit hellem Munde:
Ils nous appellent d'une voix claire
Wo seid ihr klugen Jungfrauen ?
Où êtes-vous sages vierges ?
Wohl auf, der Bräutgam kömmt ;
debout, le fiancé arrive ;
Steht auf, die Lampen nehmt! Alleluja !
Levez-vous et prenez vos lampes ; Alléluia !
Macht euch bereit
Préparez-vous
Zu der Hochzeit,
Pour les noces,
Ihr müsset ihm entgegen gehn!
Vous devez aller à sa rencontre.

2ème Choeur
Gloria sei dir gesungen
Que Gloria soit chanté pour toi

Mit Menschen- und englischen Zungen,
Avec des langues mortelles et des langues angéliques,

Mit Harfen und mit Zimbeln schon.
Avec des harpes et mêmes des cymbales.

Von zwölf Perlen sind die Pforten,
De douze perles sont faites les portes,

An deiner Stadt sind wir Konsorten
Dans ta ville nous sommes compagnons

Der Engel hoch um deinen Thron.
Des anges autour de ton trône.

Kein Aug hat je gespürt,
Aucun œil n'a jamais perçu,

Kein Ohr hat je gehört
Aucune oreille n'a jamais entendu

Solche Freude.
Une telle joie.

Des sind wir froh,
Donc nous sommes joyeux,

Io, io!
Hourra, hourra !
Ewig in dulci jubilo.
Éternellement in dulci jubilo.
(source : Wikipédia)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire