Grieg et la suite N°1 de Peer Gynt

Edvard Grieg et la suite n°1 de Peer Gynt

Compositeur et pianiste norvégien (Bergen 1843 – Bergen 1907)

Pianiste de formation, Edvard Grieg est un compositeur norvégien de la période romantique. Il est particulièrement attaché à la mise en valeur du folklore norvégien au moyen de la musique. Avec sa suite n°1, op 48, Edvard GRIEG nous offre à tous égards une heureuse transition entre les deux compositeurs et les deux œuvres précédentes de ce concert

Issu d'une famille de musiciens, né en 1843, dix ans après BRAHMS, quinze ans avant PUCCINI, à Bergen où son père était consul britannique, il reçoit dès cinq ans ses premières leçons de piano de sa mère qui l'initie aux classiques et aux romantiques. À quinze ans, ses bonnes dispositions pour la musique sont remarquées par le célèbre violoniste norvégien Ole BULL qui le convainc d'entrer au conservatoire de Leipzig où il passe cinq ans à développer ses aptitudes. Il y aura notamment l'occasion d'entendre le concerto pour piano de SCHUMANN, interprété par Clara SCHUMANN, et propose pour l'examen final sa première composition pour piano.

Son premier concert donné dès 1862 dans sa ville natale, il entame une carrière de pianiste et séjourne trois années à Copenhague avant de revenir s'installer à Christiana, aujourd'hui Oslo, où il fonde l'Académie norvégienne de musique. Il y donne de nombreuses pièces, en s'inspirant de la musique populaire norvégienne. Son concerto pour piano composé en 1868 – il a alors tout juste 25 ans – pour lequel LISTZ, rencontré un an plus tard lors d'un séjour à Rome, ne tarira pas d'éloges, lui vaut la célébrité, ainsi qu'une confortable rente viagère accordée par l'État à partir de 1872.

Impressionné lui aussi par le talent de GRIEG qu'il a également rencontré à Rome, Henrik IBSEN, naguère protégé d'Olen BULL à qui il a dû d'être un moment le directeur artistique du Norske Theater de Bergen, et lui aussi bénéficiaire d'une pension à vie accordée par le parlement norvégien, lui propose en 1874 de composer une musique d'accompagnement pour une pièce de théâtre, Peer Gynt, écrite quelques années plus tôt.
L'écriture de la musique de ce drame poétique et philosophique, particulièrement difficile à mettre en scène, s'avérera tout aussi malaisée et GRIEG n'en achèvera la partition qu'en juillet 1876.

Représentée pour la première fois le 24 février 1876, cinq ans après le Shicksalslied et quatre ans avant la Messa a quattro voci, Peer Gynt rencontrera d'emblée un extraordinaire succès et sera donné trente-six fois au cours du printemps de cette même année.
Des vingt-trois numéros de cette musique de scène, Grieg tirera en 1888 et 1891 deux suites pour orchestre qui, avec son concerto pour piano, continuent de valoir depuis à leur auteur la même célébrité.
Au cours de notre concert l'orchestre jouera 3 numéros de cette oeuvre: 
Au matin (Allegro Pastorale)
La mort d'Åase (Andante Doloroso)
Dans l’antre du roi de la montagne(Alla Marcia et Molto Marcato, Più Vivo, Stringendo al fine)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire